Gabriel Vergelin

Violoncelle

1. Enfant tu rêvais de...
Quand j’étais enfant je rêvais d’avoir un bateau et voyager de par le monde, puis un jour j’ai commencé à jouer de la musique ce qui a rendu mon rêve parfait: “moi en train de jouer la musique sur mon bateau tout en voyageant à travers le monde”...

2. Ton parcours en quelques mots...
Je commence à jouer du violoncelle a l’âge de 8 ans à Córdoba, en Argentine. A 14 ans je décide de faire cela professionnellement et je commence à faire des concerts et accompagner des musiciens de pop, folk et autres genres. En 2015 j’arrive en Suisse et je décide d’apprendre à jouer du jazz au violoncelle au conservatoire de Neuchâtel. Actuellement je viens de finir mon Bachelor en violoncelle jazz à la “Hochschule der Kunste” à Bern ou je continue avec son Master en Pédagogie.

3. Que t’apporte l’enseignement? Et pourquoi Ton sur Ton?
J’ai toujours adoré enseigner car c’est un travail de communication où il faut vraiment écouter et se mettre à la place de l’autre. Je trouve cet exercice très important et tellement enrichissant dans la vie en général.
J’ai toujours aimé Ton sur Ton et je me disais que peut-être je donnerais des cours là-bas un jour. Un jour j’ai reçu un appel et c’était la direction qui demandait si je serais intéressé à rejoindre l’équipe des profs. J’adore Arthur Henry et ses cours du béat box, Giulia Dabalà, ses cours de jazz, de musiques actuelles et tellement d’autres musiciens incroyables qui font partie du staff.

4. Et quand tu n’es pas à Ton sur Ton?
Quand je ne suis pas à Ton sur Ton je fais des études à la Hochschule der Kunste à Berne. Je joue avec les projects: Chiflapacu (folk Argentina), Dida Guigan (pop, jazz oriental, chanson française ), Mø (duo piano cello, jazz, compositions personnelles), Gabriel Vergelin Soler (Solo cello and loops, voix) et je travaille à Bach et Buck à Neuchâtel.