Chadi Messmer

© Sascha Erni

Chadi Messmer

Basse

1. Enfant tu rêvais de …
Devenir astronaute et paysan… Les deux en même temps, oui. J’ai réalisé bien trop tard qu’il n’y avait pas assez de place pour un troupeau de vache à l’intérieur de l’ISS.

2. Ton parcours en quelques mots …
J’ai commencé la basse à Ton sur Ton à l’âge de 13 ans. Beaucoup de rock et de métal. Plus tard, je me suis retrouvé à apprendre le jazz à la Haute Ecole de Musique de Lucerne, où j’ai obtenu tout d’abord un Bachelor puis un Master en pédagogie.

3. Que t’apporte l’enseignement? Et pourquoi Ton sur Ton?
L’enseignement c’est pour moi un échange de savoir. C’est la meilleure façon de transmettre, de recevoir et d’améliorer ses compétences.
C’est grâce à Ton sur Ton que ma curiosité musicale m’a poussée à entreprendre une carrière de musicien professionnel, c’est donc tout naturellement que je me retrouve sur la chaise «d’en face».

4. Et quand tu n’es pas à Ton sur Ton?
Quand je ne suis pas à Ton sur Ton, je suis quelque part dans un vieux local au fond d’une cave entrain de répéter avec l’un de mes groupes ou sur scène, en concert.