Aurèle Louis

© Aline Kurth

Aurèle Louis

MAO

1. Enfant tu rêvais de …
Enfant je rêvais de m’occuper de petits animaux. Rien de très musical! A défaut d’être entouré de lapins et autres cochons d’Inde, me voilà entouré de synthés et d’instruments en tout genre.

2. Ton parcours en quelques mots…
J’ai un bachelor à la haute école d’arts de Berne en Musique et Arts Médiatiques. Derrière ce nom barbare, se cache la musique électronique, la musique pour le film, la musique expérimentale et contemporaine, le sound design et la technique du son. Ensuite, en parallèle à mes projets en tant que musicien dans différents groupes (Waldskin, Marey, Caroline Alves, Veronica Fusaro), j’ai monté mon propre studio de production.

3. Que t’apporte l’enseignement? Et pourquoi Ton sur Ton?
J’aime partager ces connaissances. Ableton et la MAO sont partout aujourd’hui, en studio comme sur scène. Maîtriser ces outils c’est souvent élever drastiquement la qualité des productions et des shows en musique pop ou moderne. Ton sur Ton, c’est une belle famille, tout le monde se connaît, d’où mon affinité pour cette structure!

4. Et quand tu n’es pas à Ton sur Ton?
Quand je n’enseigne pas, je m’enferme dans mon studio pour produire ou je joue avec les différentes formations dans lesquelles j’évolue.