Eléonore Richard

© Patrice Schreyer

Eléonore Richard

Contemporain

1. Enfant tu rêvais de...
Je crois que j’ai toujours rêvé d’être sur scène mais je ne pensais pas vraiment que c’était réalisable et surtout que j’en étais capable. J’ai aussi voulu être Pirmin Zurbriggen! ;-)

2. Ton parcours en quelques mots...
En 2002 je bénéficie d’un diplôme de graphisme pour conclure mes études à l’Ecole d’Arts Appliqués de La Chaux-de-Fonds. Créer visuellement me poursuit depuis. Je suis entre autre graphiste de la Fondation Ton sur Ton.
Dès 2006 j’étudie la danse contemporaine à Barcelone et reçois deux bourses d’artistes qui me permettent de rester en Espagne, où je crée en 2009 la compagnie de danse Leoki et de séjourner en Inde où je me plonge 6 mois dans l’intensité de ce pays. Ce périple inspirera un premier spectacle (Tentative déglutition Indienne), me donnera le goût d’y retourner et par conséquent de découvrir l’immensité de la discipline du Yoga.
Reçue en 2010 par le programme européen “Nomade Dance Academy”, je traverse les Balkans durant 4 mois et reviens avec l’envie et le feu pour me consacrer au métier de chorégraphe.
Je suis diplômée en Vinyasa Yoga et Hatha Yoga par la “Fédération française de Yoga”, et interviens depuis 2013 dans le cadre de la formation professionnalisante de Gérard Arnaud à Lausanne.
Enseignante depuis plus de dix ans Ton sur Ton, j’anime en parallèle des cours dans un grand nombre de structures culturelles ou scolaires.
Malgré une vie professionnelle et familiale chargée, je n’ai jamais cessé de me nourrir de nouveaux langages corporels. Voyager, rencontrer des enseignants, découvrir des techniques et des univers m’anime.
Pour affiner mes connaissances corporelles, je me forme depuis 2016, en anatomie pour le mouvement et le Yoga, à l’Institut Blandine Calais Germain, à Paris.
En collaboration avec l’ostéopathe Maren Heinein, je dispense actuellement des formations d’“Anatomie Vivante” pour les thérapeutes et pratiquants de mouvements.

3. Que t’apporte l’enseignement? Et pourquoi Ton sur Ton?
J’aime les particularités de chacun·e. S’amuser avec son corps est pour moi vital. Ce partage me rend simplement heureuse. (Avec de la joie et un brin d’humour c’est encore mieux.) Accompagner et voir évoluer est incroyablement enrichissant… ça me donne beaucoup d’émotions et je me sens à ma place. Ton sur Ton? Ahaha on y est bien.

4. Et quand tu n’es pas à Ton sur Ton?
Je suis maman de trois filles. :-) Je m’occupe de ma compagnie. Je crée en toute sorte… je suis bricoleuse… peut-être un poil trop active à mon goût.