Manu Armici
> Lien personnel

1. Enfant tu rêvais de...

 

Construire des machines.

 

2. Ton parcours en quelques mots...

 

Jongleur autodidacte, j’ai intégré une compagnie de spectacle de rue Franco-Suisse en parallèle de mon travail d’électronicien. J’ai ensuite rejoint une crèche en tant qu’aide éducateur, tout en enchainant les créations de spectacles de rue.

A 24 ans, je commence à enseigner la jonglerie dans une école de cirque dans laquelle je finis par intégrer la formation sport art étude durant trois ans. 

Donnant de plus en plus de cours, je cherche à me professionnaliser et pars suivre la formation pédagogique de Bruxelles. 

A mon retour, je commence à enseigner à La Chaux-de-Fonds. Dans un premier temps, à Cirqu’alors puis à Ton sur Ton, où j’enseigne depuis presque dix ans.

 

3. Que t’apporte l’enseignement? Et pourquoi Ton sur Ton?

 

Transmettre une matière qui me passionne et garder un lien avec l’enfance. 

Car cette fondation réunit une équipe extrêmement sympathique et professionnelle. J’ai la liberté de créer des projets dans un cadre idyllique et d’enseigner dans de très bonnes conditions.

 

4. Et quand tu n’es pas à Ton sur Ton?

 

Je m’occupe de mes enfants et je fais des spectacles de rue. J’interviens également dans d’autres structures pour différents projets.